Pages

lundi 17 novembre 2014

Gnocchis de butternut à la Fourme d'Ambert et aux noix

Gnocchis de butternut à la Fourme d'Ambert et aux noix


Comme tous les ans à cette période, je reçois d'un ami de mon père des pleines caisses de courges. La semaine dernière j'en ai fait de la marmelade aux pommes et aux agrumes (voir ici la recette), aujourd'hui je vous propose une recette salée. J'ai déjà fait des gnocchis dans ce blog (ici) en voici une nouvelle variante avec une sauce bien crémeuse à la Fourme d'Ambert avec des noix concassées et de petits morceaux de Fourme "crus", franchement ici on s'est régalés ! C'est un plat un peu typé, je vous l'accorde, réservé aux amateurs de fromage à pâte persillée. Si c'est votre cas, alors suivez-moi, je vous dis tout !

Pour 4 personnes - Préparation : 45 mn – cuisson: 6o mn + 2 mn par «fournée» - repos: 30 mn
 
1 courge butternut
2 cs d'huile d'olive
1/2 cc de noix de muscade râpée
200 g de farine
1 jaune d'oeuf
25 cl de crème liquide
150 g de Fourme d'Ambert
1 poignée de cerneaux de noix
sel, poivre noir du moulin





1 -  Préchauffez votre four à 180 °C. Coupez la courge en deux dans le sens de la longueur, ôtez les pépins et la chair fibreuse du coeur. Badigeonnez-la d'huile d'olive, salez et poivrez. Placez les deux moitiés de courge sur une plaque à four et enfournez environ une heure (vous pouvez aussi la faire cuire à la vapeur 15 mn en dés). Laissez tiédir puis séparez la chair de la peau et mixez-la. S'il reste de l'eau dans  cette  purée, séchez-la en la faisant chauffer dans une casserole à feu moyen en remuant sans arrêt. Laissez refroidir.

2 -  Dans la chair de courges - j'en ai obtenu 450 g - ajoutez le jaune d'oeuf,  la noix de muscade et la farine. Rectifiez l'assaisonnement en sel et poivre et pétrissez jusqu'à obtention d'une pâte lisse et homogène, rajoutez un peu de farine si nécessaire. Couvrez d'un torchon propre et laissez reposer à température ambiante 30 mn.

 3 – Sur un plan de travail bien fariné, posez la pâte reposée, prenez-en un morceau et roulez-le en boudin fins et long de 1,5 ou 2 cm de diamètre environ. Débitez-le en tronçons de 2 cm que vous déposerez sur une plaque munie de papier sulfurisé en évitant  qu'ils se touchent. Continuez jusqu'à épuisement  de la pâte et placez au frais en attendant la cuisson.

 4 – Au moment du repas, dans une casserole, faites chauffer la crème liquide. Ajoutez-y 100 g de Fourme d'Ambert coupée en morceaux, faites fondre le fromage en remuant bien. Poivrez généreusement. Gardez au chaud. Dans une grande casserole portez de l'eau salée à ébullition, baissez un peu le feu pour maintenir une petite ébullition . Plongez-y les gnocchi par petites quantité 1 à 2 mn, ils remontent à la surface quand ils sont cuits. Sortez-les de l'eau avec une écumoire et posez-les sur un grand plat avec un torchon plié en 4 pour absorber l'eau (ou du papier absorbant).

5 – Servez les gnocchis sans attendre dans 4 assiettes avec la sauce au fromage. Répartissez les cerneaux de noix concassés ainsi que le reste de Fourme d'Ambert coupée en petits morceaux. Donnez un tour de moulin à poivre et dégustez chaud.


Le petit plus... Ce plat est l'accompagnement parfait d'un rôti de veau ou de porc.


Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 5 novembre 2014

Tartines de cèpes au Chavignol, à l'estragon et aux noix

Tartines de cèpes au Chavignol, à l'estragon et aux noix



Las aléas de la vie m'ont tenue loin de vous quelques semaines, mais me revoici ! L'automne est maintenant bien installé, et pour moi sonne l'appel de la forêt et ses jolies récoltes de champignons, châtaignes et derniers petits fruits rouges... J'ai été absente mais j'ai continué à cuisiner, et je vous prépare de jolies surprises pour les jours qui viennent. Pour mon retour voici une recette qui sent l'humus et les feuilles tombées... De jolis cèpes tous frais sur une tartine de pain multigraines et une béchamel au crottin de Chavignol et aux noix, un peu d'estragon frais et un filet d'huile d'olive parfumée à la truffe... ça vous tente ?

A l'invitation de Béatrice du blog Popotte et Nature, je participe avec cette recette à la bataillefood n° 17 dont le thème est : "Invitons l'automne et les écureuils à notre table" en cuisinant des produits de saison et toutes les choses que les écureuils pourraient engranger pour l'hiver. Cette bataille entre copines a été initiée par Jenna du Bistro de Jenna et c'est Lucie du blog un week end une recette qui a passé le relais à Béatrice ; une jolie chaîne où il n'y a rien d'autre à gagner que de nouvelles rencontres culinaires (vous trouverez la liste des participants à la fin de ce billet). Juste du partage, c'est bien ça non ?

Alors suivez moi,  je vous explique tout !

Pour 4 personnes - Préparation :20 mn - Cuisson : 5mn


4 grandes tranches de pain multigraines
4 ou 5 cèpes bouchon bien frais
1 crottin de Chavignol mi-affiné
huile de truffe noire
2 brins d'estragon frais
quelques cerneaux de noix
20 g de farine
20 g de beurre 
25 cl de lait
1 pincée de noix de muscade râpée 
fleur de sel
sel, poivre noir du moulin


1 - Préparez la béchamel en faisant fondre le beurre à feu doux dans une casserole, ajoutez la farine et mélangez bien, laissez cuire quelques instants en mélangeant. Versez le lait d'un coup, salez (pas trop attention, le fromage contiendra du sel) et poivrez, mélangez bien avec un fouet et laissez chauffer tout en tournant pour éviter les grumeaux. Quand la sauce arrive à ébullition elle épaissit. Laissez-la bouillir quelques instants sans cesser de remuer. Incorporez le crottin de Chavignol coupé en petits morceaux et la pincée de muscade. Continuez à mélanger le temps que le fromage fonde. Retirez du feu, rectifiez l'assaisonnement si nécessaire et laissez tiédir.


2 - Faites chauffer le grill du four. Répartissez la béchamel au fromage sur les 4 tartines. Faites gratiner sous le grill quelques minutes pour que les tartines soient à peine dorées. Pendant ce temps, épluchez un peu le pied des cèpes et nettoyez le chapeau avec un torchon propre si nécessaire, mais surtout pas d'eau ! Tranchez-les dans le sens de la hauteur. Enduisez les champignons d'huile aromatisée à la truffe avec un pinceau, répartissez-les sur les tranches de pain gratinées. Ajoutez les noix concassées et glissez sous le grill du four quelques instants pour réchauffer les cèpes non pour les cuire. 

3 - A la sortie du four, assaisonnez les cèpes avec le poivre noir du moulin et la fleur de sel. Disposez de l'estragon frais sur chaque tartine. Servez aussitôt avec une salade verte et un verre de Sancerre blanc.


Le petit plus... Si vous n'aimez pas le chèvre remplacez-le par du fromage de brebis ou du comté... Et vous pouvez aussi utiliser des champignons de Paris pour remplacer les cèpes.


Les participants :

Popote et Nature ///L'atelier de Steph et Lolie  /// Pourquoi je grossis  /// Dolly Rifman  /// Une cuisine pour Voozenoo ///MIAM " La cuisine de Cath  /// CookALife byMaeva   /// Keskonmangemaman?   /// Evin sur son nuage /// Les voyages de Gridelle /// Bistro de Jenna /// Les Fées Maisons ///Aux délices de Vany ///  Papa en cuisine /// Les Cookines /// La cuisine de Juju /// Homemade Maurylise /// Karibo Sakafo ! /// Des recettes à GOGO /// La Conque d'Or /// Petite Cuillère et Charentaises /// Mon bonheur gourmand /// Emilie Sweetness /// Chat touille /// La cuisine de mathilde /// Bowl and Spoon /// By acb 4 you /// Les recettes de Flo /// Dans ma cuisine /// Les bonnes petites recettes de Lagrandepages /// Amandise /// Birds Love Cherry Factory///Tout simplement fait maison ;-) ///  J'ai toujours aimé le jaune moutarde /// Cooking n' Co /// Dans ma cuisine /// le tablier de Cécile /// Un week end une recette /// Dans la cuisine de Misstinguette /// A fleur d'oranger ///Visites gourmandes /// Saveurs et lectures /// Secrets de Gourmandise /// les goûts et les couleurs de Laurence /// Une cuillerée pour papa /// Cahier gourmand /// Caroline la Praline /// Charlotte No Glu Ma révolution culinaire /// Marine en cuisine /// La Kitchenette /// La cuisine au fil d'Ariane ///Mel l'a Fée /// Epices et Moi /// A Crocs à la Cuisine /// Tout simplement bon ///De la peau au noyau/// Yumelise /// Ça ne sent pas un peu le brûlé là ? /// Chemin de Gourmandise -Le Miam de Ninou /// Kaprisse et Délices /// Del's cooking Twist /// Et Charlotte découvrit la cuisine ///Cerise et Compagnie /// Cuisine moi un mouton /// Coriandre et Citronnelle  /// la ligne gourmande /// My French Bakery /// Poire et Cactus /// Ecomusée du Montmorillonnais /// Mignardises et compagnies /// Jenn is cooking /// Cuisine d'amour /// Contes et délices /// La table d'Eve /// Les petites miettes d'enfance /// Les carnets de Sophie /// Mon tiroir à recettes /// Essais culinaires de Nonna /// Bulle green /// Cook N' Tinem /// Chocoframboises /// Objectif zéro miettes /// La soupe à la citrouille /// Paruline en cuisine /// A good cooking day /// J'ai le coeur gourmandise /// Chut je pâtisse /// Kalou and Cook /// Esprit de Jardin /// Confessions de 2 foodaholic /// Fourchettes et baguettes /// Cyrielle gourmandise ///1-2-3 Cuisinez /// La cuisine maison/// Cooking Shasha ///Elo dans la farine ///Les papilles qui frétillent /// Mignardises and Co ///Mais pourquoi est-ce que je vous raconte ça.../// A table les garçons !/// Surprises et gourmandises /// La fourchette gourmande /// Mon P'tit coin gourmand/// QE Zine /// A prendre sans faim ///Irma///Gourmandise personnelle /// Pas de chichi dans ma cuisine ///  

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 30 septembre 2014

Cake aux fruits confits

Cake aux fruits confits



Subitement hier, j'ai eu envie de me faire un bon vieux cake aux fruits confits, celui qui rappelle l'enfance, cette enfance ou pour nous un cake c'était celui-là et pas un autre. Il n'y avait pas une multitude de ces cakes avec plein de choses différentes (comme aujourd'hui) dans les années 70 ! Mes soeurs n'aimaient pas les fruits confits alors Maman n'en achetait pas souvent, et bien non Maman ne faisait pas ses cakes elle-même, elle ne cuisinait presque pas, c'est pour ça qu'un jour j'ai pris le relais (voir ici). J'ai commencé à faire cette recette je devais avoir 17 ans, c'est donc un classique chez moi. Ce que j'aime particulièrement, c'est avoir à la découpe des cerises entières et qui fondent dans la bouche ensuite, un vrai bonheur ! Il a un petit côté british ce cake, c'est pourquoi je l'aime particulièrement avec un bon thé. Vous voulez savoir ce qu'il y a dedans ? Voici la recette !

Pour 8 personnes - Préparation : 25 mn - Cuisson : 45 mn


3 oeufs bio
125 g de sucre semoule
250 g  de farine
175 g de beurre ramolli
100 g de raisins sultanines
125 g de fruits confits en mélange (melon, citron, orange)
125 g de cerises confites
1 petit verre de rhum
1/2 paquet de levure chimique
1 pincée de sel
10 g de beurre pour le moule 


1 - Lavez les raisins secs et coupez en morceaux les fruits confits. Laissez les cerises entières. Faites macérer le tout dans un bol avec le rhum. Mélangez de temps en temps pour que tout s'imprègne bien. Préchauffez votre  four à 180°C.

 2 - Dans un saladier, travaillez à la fourchette le beurre ramolli et le sucre. Ajoutez une pincée de sel, et remuez bien jusqu'à ce que le mélange devienne onctueux. Incorporez les oeufs entiers un par un avec une spatule. Ajoutez la farine tamisée additionnée de la levure en deux ou trois fois.Mélangez bien.


3 - Ajoutez les fruits confits et le rhum dans la pâte. Mélangez. Beurre et farinez un moule à cake de 24 x 10 cm, vous pouvez aussi le chemiser avec du papier sulfurisé. Versez-y la pâte. Attention le moule ne doit être rempli qu'aux trois quarts car il va gonfler. Enfournez votre cake  et n'ouvrez pas la porte du four pendant 10 mn. Au bout de ce temps baissez la température du four à 165°C et cuisez encore 35 mn (soit 45 mn au total). Si le cake brunit trop vite, couvrez-le d'un morceau de papier d'alu ou d'une feuille silicone.

4 - A la sortie du four, laissez tiédir votre cake quelques minute ainsi il va se rétracter légèrement,  démoulez-le et laissez-le refroidir sur une grille. Dégustez froid avec un bon thé.


Le petit plus... Pas de soucis dans cette recette, les fruits confits et les raisins ne tombent pas au fond car la pâte a la bonne densité. Parfois je fais une version aux agrumes confits avec des zestes de citrons, d'oranges de cédrat ainsi que des kumquats entiers confits et je fais macérer le tout dans du Cointreau.

Source : "La bonne cuisine française" - Marie-Claude Bisson - Ed. Solar


Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 27 septembre 2014

Rillettes de maquereaux

Rillettes de maquereaux



J'ai toujours des tas de choses dans mes placards, de la nourriture ça va sans dire (et c'est mieux en le disant , je sais...), parfois même c'est mon mari qui achète des choses. Ses choix ne sont pas toujours tout à fait de mon goût, ainsi récemment j'ai trouvé sur une étagère une boîte de maquereaux au vin blanc ! Je n'en suis pas très fan, je trouve que c'est un peu fort au goût et à l'odeur. Je me suis dit qu'il fallait que j'en fasse quelque chose de plus cool. Or, quand le destin s'en mêle c'est facile ; je venais  de lire une recette de rillettes de maquereaux qui me paraissait tout à fait sympathique. J'avais justement tout ce qu'il me fallait sous la main, le destin je vous dis ! J'ai un peu adapté les proportions et le résultat a été à la hauteur ; tartinées sur du bon pain de campagne elles étaient parfaites ! Et comme vous pouvez le constater, pas besoin de plat, on recycle les emballages. Allez je vous donne la recette : je vous livre ma version !

 Pour 4 personnes - Préparation : 10 mn 


175 g de filets de maquereaux au vin blanc
100 g de fromage frais à tartiner style St Môret
5 ou 6 petits cornichons
1 échalote
1 cc de jus de citron
poivre noir du moulin


1 - Pelez et ciselez finement l'échalote. Coupez les cornichons en petits dés. Egouttez les filets de maquereaux en prenant soin de réserver les petits légumes contenus dans le jus de la boîte.

2 - Dans un bol, écrasez les filet de maquereau à la fourchette et mélangez-les avec le fromage frais, ajoutez l'échalote ciselée et les dés de cornichons ainsi que le jus de citron et quelques légumes réservés et coupés en petits morceaux. Poivrez mais ne salez éventuellement qu'après avoir goûté. Mélangez bien.

3 - Disposez les rillettes dans leur boîte d'origine nettoyée et servez sur du pain de campagne toasté pour l'apéritif  ou en entrée avec une salade verte.


Le petit plus... vous pouvez disposer ces rillettes dans des feuilles d'endives qui serviront de barquettes, pour l'apéro c'est très frais.

Source :  "Les bonnes recettes pour mettre les escarpins sous la table" de Nicole Seeman (Editions Mango).
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 13 septembre 2014

Crème catalane au safran et brioche perdue betteraves rouges et fraises

Crème catalane au safran et brioche perdue betteraves rouges et fraises



Il y a quelques semaines 750g a lancé un défi à 20 blogueurs dont je faisait partie: devenir l'ambassadeur de sa région respective en cuisinant des produits primés au Concours Général Agricole de Paris. Découvrez les créations culinaires qu’ils nous ont inspirés.  Faites le tour de France avec nous en découvrant nos recettes sur une carte interactive sur le site 750g ( la carte ici). Je suis la fière ambassadrice de la Région Centre où j'ai des attaches depuis l'enfance et où je vis actuellement. J'ai reçu un panier de 4 produits de ma région (pistils de safran, confiture fraises betteraves, bière blanche et huile de noix), à charge pour moi d'imaginer 2 recettes en les associant (la 2ème recette va suivre). Vous savez comme j'ai à coeur de cuisiner les produits du terroir, alors j'ai cogité longuement pour faire honneur à ces produits.

Après réflexion,  j'ai choisi d'associer le safran et la confiture et j'ai imaginé un petit dessert avec une crème catalane  et une tranche de brioche perdue à la confiture et fraises mara des bois du jardin. J'ai travaillé des produits d'exception, donc le résultat a été à la hauteur ; un vrai délice !

Le safran de la  Tour Blanche (médaille d'or 2014) est cultivé dans le  Berry par Patricia et Arnaud Montagnet, jeunes agriculteurs de l'Indre, près d'Issoudun.
"En participant à la première édition de ce concours, Arnaud Montagnet voulait tester la qualité de son safran. Le voilà fixé. Contre toute attente, son « millésime 2012 » a décroché la médaille d'or, devant les onze autres safraniers français inscrits. Une belle surprise pour le producteur issoldunois qui s'est lancé dans l'aventure il y a seulement deux ans ! « Je n'avais aucune prétention en me présentant. Je savais déjà, suite aux tests pratiqués en laboratoire, qu'il était classé en catégorie 1 pour son goût, sa couleur et son odeur. Mais je manquais d'éléments de comparaison par rapport à d'autres productions plus anciennes », explique Arnaud Montagnet." (extrait d'un article du 04-2013 de La Nouvelle République.fr ici)"
Il a gagné son pari puisqu'il a été aussi primé en 2014. C'est un safran vraiment très parfumé et aux saveurs bien marquées.


La très originale confiture de betterave rouge et fraise  " Le jardin des Calotiers "(médaille d'or 2014 ), est confectionnée en Eure et Loire par Isabelle Collin.  Elle a pour particularité de mélanger les fruits entre eux ou avec des épices tel que le clou de girofle, la cannelle, le macis, la badiane, le gingembre... Ou encore avec du vin rouge, blanc ou du cidre. Tout au long de l'année, elle propose des confitures en respectant les fruits de saison. Vous pouvez trouver ses produits sur son site internet ici . J'ai adoré cette confiture  où la fraise confite vient équilibrer  le goût légèrement terreux des betteraves. Le mélange subtil d'un fruit et d'un légume. Les betteraves coupées en tous petits dés, semblent des rubis sur ma brioche perdue.  Des fraises de mon jardin, en association, viennent donner la petite touche d'acidité et de fraîcheur nécessaire pour équilibrer le tout.

Je vous explique comment faire ? Suivez-moi !


Pour 4 personnes - Préparation : 30 mn - Cuisson : 10 mn - Repos : 12 h

Pour la crème catalane au safran :
500 ml de lait  
4 jaunes d'oeufs
100 g de sucre en poudre
20 g de Maïzéna
1 bâton de cannelle
le  zeste d'1/2 citron bio
1 bonne pincée de filaments de safran, La tour blanche, médaille d'or 2014 au CGA
12 cc de sucre de canne (pour le caramel du dessus)


Pour la brioche perdue :
1 pot de confiture de betterave rouge et fraise, Le jardin des Calotiers, médaille d'or 2014 au CGA
4 fraises mara des bois
4 tranches de brioche
1 gros oeuf
15 cl de lait
1 cc de sucre en poudre
40 g de beurre


1 - Versez le lait dans une casserole avec le bâton de cannelle et le zeste du citron prélevé en ruban à l'aide d'un économe. Portez à ébullition et retirez du feu aussitôt. Ajoutez le safran et laissez infuser et tiédir puis ôtez les zestes et la cannelle.
  
2 - Dans un saladier, battre les oeufs avec 100 g de sucre jusqu'à ce qu'ils blanchissent. Ajoutez la Maïzéna et continuez à battre. Incorporez quelques cuillères de lait tiédi et mélangez bien. Continuez ainsi deux ou trois fois et ajoutez le reste de lait. Reversez le tout dans la casserole sur feux doux, sans laisser bouillir et en remuant sans cesse jusqu'à épaississement. Retirez du feu et versez dans 4 ramequins. Filmez au contact pour éviter la formation d'une peau. Laissez refroidir et mettez au réfrigérateur pour au moins 12 h.

3 - Dans un plat assez large pour contenir  les tranches de brioche à plat, battez l'oeuf avec le lait et le sucre. Déposez-y les tranches de brioches, retournez-les  et laissez-les jusqu'à ce qu'elles soient bien imbibées. Faites fondre le beurre dans une large poêle et faite-y dorer les brioches perdues sur les deux faces à feu moyen. Elles doivent être dorées. Laissez refroidir.

4 - Lavez et équeutez  les fraises, découpez-les en tranches dans le sens de la longueur. Coupez des bandes dans la diagonale des tranches de brioche pour faire des "mouillettes". Déposez de la confiture de betteraves et fraises en alternant avec des tranches de fraises fraîches.

5- Au moment de servir,  répartissez  le sucre de canne sur les crèmes et brûlez-le avec un chalumeau, jusqu'à ce qu'il caramélise et forme une croûte croquante. vous pouvez également les passer sous le grill du four. Servez aussitôt avec les brioches perdues à la betterave et aux fraises.


Le petit plus... Faites ce dessert pour un café gourmand en découpant la brioche perdue en cercle à l'aide d'un emporte-pièces et en versant la crème catalane dans de plus petits contenants.

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 26 août 2014

Un voyage à Barcelone...

Un voyage à Barcelone...



Vous vous souvenez,  fin Juillet je participais à un concours de recettes espagnoles pour l'arrivée des produits Sol & Mar chez Lidl  par le biais du site de cuisine et recettes 750g ? Vous voyez ou non, ma recette était l'esqueixada (salade catalane à la morue) :  http://lasoupealacitrouille.blogspot.fr/2014/07/esqueixada-salade-catalane-la-morue-750.html.

J'ai le plaisir de vous annoncer que j'ai gagné !!!! Et j'ai gagné quoi ? Un voyage à Barcelone ! Et oui ça tombe bien, c'est là que vit ma fille, c'est à plus de 1000 km de chez moi, donc je ne la vois pas toutes les semaines. J'avais participé à ce concours pleine d'espoir, mais sans trop y croire et, ce matin,  la nouvelle est tombée ; je suis l'heureuse lauréate du concours ! Je ne m'en suis pas encore remise... ;-) 

Je tiens à remercier Lidl et 750g de m'offrir cette joie de voir ma fille une fois de plus cette année. Et puis comme je vous l'ai déjà dit, l'Espagne c'est la patrie de mes ancêtres et chaque fois que j'y vais, j'ai des racines qui me poussent sous les pieds ; je suis ancrée dans cette terre. Je pense y aller à l'automne, je ne manquerai donc pas de vous faire partager mes aventures culinaires là-bas. En attendant, je vous offre une petite photo de Barcelone pour éloigner la grisaille de votre ciel. A bientôt pour de nouvelles recettes à partager avec vous... espagnoles ou pas!


Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 11 août 2014

Prix du livre gourmand 2014

Prix du livre gourmand 2014


Vous connaissez mon goût immodéré pour les livres de cuisine. Quand 750g m'a proposé de faire partie du jury pour désigner le Prix du livre gourmand 2014, j'ai sauté de joie ! Et quand j'ai ouvert le carton contenant la sélection, c'était carrément Noël !!!


Voici  les 10 livres qui sont en lice pour la deuxième édition du Prix du livre Gourmand, je les ai numérotés sur la photo pour plus de simplicité :

1 - Ma cuisine astucieuse de Sonia Ezgulian, aux éditions de la Martinière
2La cuisine de Solveig de Solveig Darrigo-Dartinet, aux éditions Solar
3 La cuisine, c’est aussi de la chimie d’Arthur Le Caisne, aux éditions Hachette
4 - Viande de Jean-François Mallet , aux éditions Hachette
5Vegan de Marie Laforêt, aux éditions La Plage
6Le Larousse du pain d’Eric Keyser, chez Larousse
7We love Street Food de Damien Eymon, aux éditions First
8Cuisiner les produits méditerranéens d’Edda Onorato, aux éditions Prat
9 - Les bonnes recettes pour mettre les escarpins sous la table de Nicole Seeman, aux éditions Mango
10Trucs de toques : 1000 astuces qui font la différence de Michèle Duby aux éditions Albin Michel

Le prix sera décerné le Jeudi 9 Octobre au cours d'une cérémonie oraganisée à l'atelier 750g à Paris devant un parterre composé du jury, des auteurs, des éditeurs et de passionnés de livres de cuisine.

D'ici là je partagerai avec vous les jolies recettes que j'ai découvertes dans ces  beaux livres et je compte sur vous pour me donner votre avis sur ceux que vous connaissez déjà. Nul doute que pour moi, le choix va être compliqué car s'ils sont très différents, ces ouvrages n'en sont pas moins tous passionnants. 

A bientôt donc pour la suite !

Rendez-vous sur Hellocoton !