Pages

mardi 29 novembre 2016

Soupe aux poireaux et pommes de terre

Soupe aux poireaux et pommes de terre




La soupe de mon enfance ! Ma maman ne se renouvelait pas trop, parfois elle y ajoutait quelques carottes, mais bon, très vite, je n'ai plus pu la voir en peinture !!! Et puis, avec le temps, j'ai appris à la re-aimer,  alors comme il commence à faire froid, rien de mieux qu'une bonne soupe pour se réchauffer et en plus elle est rapide à prépareret Monsieur adore... Vous me suivez ?

Pour 6 personnes - Préparation : 10 mn - Cuisson : 1 heure (15 mn en autocuiseur)



3 poireaux
500 g de pommes de terre
50 cl litre de lait
50 cl d'eau
30 g de beurre
sel, poivre

1 - Nettoyez les poireaux et éliminez les feuilles abîmées. Epluchez et lavez les pommes de terre.


2 - Dans une marmite, mettez les poireaux coupés en tronçons de 3 à 4 cm et les pommes de terre en dés. Recouvrez avec i litre d'eau froide et autant de lait. Ajoutez 1 bonne cuillère à café de gros sel et du poivre.


 3 - Mettez sur le feu et, dès ébullition, couvrez, réduisez le feu pour que l'ébullition se poursuive doucement ; comptez 1 heure de cuisson.

4 - Passez la soupe au mixer, ajoutez une noix de beurre et servez aussitôt.


Le petit plus... Gardez les feuilles trop vertes des poireaux pour faire des garnitures aromatiques ou des bouquets garnis.

 
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 21 novembre 2016

Chili con carne "rapide"

Chili con carne "rapide"



Je vous le disais dans un précédent article ici, je suis en mode conserves en ce moment. La semaine dernière, j'ai fait une grosse journée cuisine avec quatre préparations différentes :  poulet basquaise, chili con carne, canard à l'orange et canard au vin rouge. Tout a été mis en bocaux et stérilisé. Ainsi en variant les recettes, il suffit de choisir son plat et le tour est joué pour les repas. Certains me demandent pourquoi je fais tout ça, je leur réponds que je profite d'achats en plus grande quantité d'une part et que parfois je n'ai pas envie de cuisiner. Mais si, ça m'arrive ! Et puis, par exemple, quand on rentre de voyage vers 20 h et après 10 heures de route (retour de Barcelone le mois dernier) et qu'il faut préparer un repas pour 4 personnes, on est bien contents d'aller chercher dans la réserve les bocaux de boulettes en sauce tomate (recette ici) qui seront chaudes en 15 mn. Et avec du riz nous avons fait un bon dîner en deux temps trois mouvements ! Et puis on peut avoir une guerre, une tempête, les dix plaies d'Egypte... j'ai ce qu'il faut pour tenir un siège ! Voilà, voilà, pas besoin de se justifier, hein, j'aime faire des conserves et pis c'est tout :)) !!!

Trêve de plaisanterie, je vous donne aujourd'hui la recette de mon chili con carne que j'appelle "rapide" car je ne fais pas cuire les haricots rouges moi-même, je prends des boîtes 4/4. Mais tout est relatif car, en fait, ça prend du temps quand même car il faut laisser mijoter au moins 1 h 30... Sur mes photos (plusieurs préparations) vous verrez que le chili est plus ou moins riche en tomates, celui des bocaux contient un peu plus de concentré de tomates. Je varie aussi la couleur des poivrons et parfois je ne mets pas de maïs (Monsieur n'aime pas trop ça), alors à vous de faire selon vos goûts. La recette est au moins pour 10/12 personnes, si vous ne faites pas de conserves, divisez les quantités d'ingrédients.

 Pour 10/12 personnes - Préparation : 20 mn - Cuisson : 2 h 


1, 5 de viande de boeuf hachée
5 boîtes 4/4 de haricots rouges 
1 boîte 1/2 de maïs doux
pimentón fort
3 gros poivrons de différentes couleurs
3 gros oignons
8 tomates bien mûres
6 gousses d'ail
2 cs de cumin en poudre
1 cs de pimentón fort
2 cc de piment d'Espelette
2 cs d'origan séché
huile d'olive 
1 l de bouillon de boeuf
1 boîte de concentré de tomates (fac)
sel, poivre noir du moulin

1 - Lavez les poivrons et coupez-les en lamelles après avoir enlevé les parties blanches et les graines. Pelez les tomates et hachez-les grossièrement. Pelez les oignons et émincez-les. Pelez, dégermez et écrasez les gousses d'ail.

2 - Dans une grande cocotte faites chauffer 2 cs d'huile d'olive, ajoutez les oignons et les poivrons, laissez-les cuire quelques minutes jusqu'à ce qu'ils soient tendres. Ajoutez les tomates concassées et l'ail ainsi que le piment d'Espelette, le pimentón et le cumin (si vous aimez très épicé, ajoutez quelques gouttes de Tabasco). Salez, mélangez et laissez cuire à couvert environ 20 mn à petit feu en remuant de temps en temps.

3 - Dans une grande sauteuse, faites chauffer 2 cs d'huile d'olive et faites-y saisir la viande hachée en la remuant 7 ou 8 mn. Je vous recommande de pratiquer en plusieurs fois, sinon le viande va rendre du jus. Quand toute la viande est dorée, versez-la dans la cocotte ainsi que les haricots rouges égouttés et le bouillon de boeuf, le maïs et l'origan séché. Poursuivez la cuisson à feu doux 1 h 30 en remuant de temps en temps. A ce stade, si vous  souhaitez renforcer le goût de la tomate, ajoutez le concentré, mélangez bien. Rectifiez l'assaisonnement en sel et poivre si nécessaire. Servez chaud accompagné de riz nature.


 Le petit plus... Pour les conserves, mettez en bocaux et stérilisez 1 h 30 à 100°C.
Le pimentón est un paprika doux fumé qui apporte une note de "fumé" naturelle à vos mets, à mi chemin entre les saveurs de saucisse fumée et de lardon... si vous n'en avez pas remplacez-le par du paprika.


Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 19 novembre 2016

Tortas de aceite Inés Rosales aux poires rôties et crème de marrons de l'Ardèche

Tortas de aceite Inés Rosales aux poires rôties et crème de marrons de l'Ardèche




J'ai fait un petit séjour en Catalogne, pas loin de Barcelone le mois dernier  et, bien sûr, dans mes bagages j'ai rapporté des Tortes de aceite Inés Rosales. Comme vous le savez, j'aime en faire des desserts, j'ai donc improvisé des tartelettes de saison avec des poires Comice bio achetées chez un producteur, elles sont très goûteuses et se tiennent bien à la cuisson. Un autre produit que j'adore c'est la crème de marrons et le mariage des deux est un enchantement pour le palais. Je laisse les poires natures car la crème de marron est assez sucrée, ça fait l'équilibre. Par contre le plaisir ne serait pas complet sans chantilly et j'ai deux amateurs invétérés à la maison :) (je ne vous mets pas la recette car je la fais au jugé, mais si vous avez besoin allez voir ici)! Si vous n'avez pas les Tortas espagnoles, faites cuire entre deux plaques des ronds de pâtes feuilletée pour faire vos fonds et profitez de ce petit plaisir de l'automne ! Vous me suivez? Je vous dis tout !

 Pour 4 personnes - Préparation : 15 mn - Cuisson : 10 mn


4 petites poires Comice
30 g de beurre
4 cs de crème de marrons de l'Ardèche 
crème Chantilly maison peu sucrée


1 - Lavez les poires, ne les pelez pas, coupez-les en 4 et ôtez le coeur délicatement. Faites fondre le beurre dans une poêle et mettez les quartiers de poires à dorer à feu moyen sur les deux faces, elles doivent être légèrement dorées. Déposez-les sur un papier absorbant côté peau jusqu'au montage des tartelettes.

2 - Au moment de servir déposez les tortas sur 4 assiettes, tartinez-les de crème de marron. Disposez les quartiers de poires et décorez avec la crème Chantilly. Dégustez aussitôt !


Le petit plus... Pour plus de facilité vous pouvez faire ce dessert avec des poires au sirop bien égouttées.


Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 16 novembre 2016

Poulet basquaise

Poulet basquaise



Comme la fourmi de la fable, j'ai passé mon été à engranger les récoltes. Je ne sais pas si je vous l'ai déjà dit, mais je ne supporte pas que mes placards soient vides (certainement une réminiscence de quelques années difficiles dans mon enfance). Alors je stocke, mais pas n'importe quoi hein : des confitures, mes petits plats mijotés, les légumes du jardin, les jolis fruits des producteurs et tout ce que la nature nous offre. Et donc je mets toutes ces merveilles en bocaux. J'avais un peu mis cette pratique en stand bye, mais j'ai repris quand mon fils est entré à la fac. Pour éviter qu'il se nourrisse trop de Mac machin, je lui préparais des portions individuelles de ses plats préférés. Et maintenant le pli est repris, alors je continue ; je fais partie d'un groupe Facebook dédié aux conserves sur lequel de nombreux échanges se font entre  astuces et  bonnes recettes  dans la convivialité (assez rare dans ce type de groupe). J'ai découvert qu'on pouvait presque tout mettre en bocaux... Je vous en reparlerai. Aujourd'hui j'ai préparé du poulet basquaise, l'idéal est le faire en été avec des légumes frais gorgés de soleil, mais il faut bien varier les menus alors à cette saison on peut remplacer les tomates fraîches par des tomates en conserve et on trouve des poivrons toute l'année maintenant (bien sûr ils ne valent pas ceux du jardin au mois d'Août). La recette est simple, je vous explique tout.

Pour 4 personnes - Préparation : 20 mn - Cuisson : 30 mn


1 poulet fermier de 1,2 kg coupé en morceaux
1 tranche de 150 g de jambon de Bayonne
2 oignons
6 tomates bien mûres
1 poivron rouge
1 poivron vert
3 brins de thym frais
2 feuilles de laurier
3 cs d'huile d'olive
2 cs de farine
1 bonne pincée de piment d'Espelette
sel, poivre noir du moulin

1 - Pelez les tomates. Lavez et coupez les poivrons en lanières. Epluchez les oignons et coupez-les en rondelles.

2 - Faites revenir les morceaux de poulet dans 2 cs d'huile d'olive dans une cocotte à fond épais (cocotte en fonte pour moi). Quand ils sont colorés, sortez-les et réservez-les au chaud.

3 - Ajoutez 1 cs d'huile  dans la cocotte et faites revenir les oignons et les poivrons à feu doux jusqu'à ce qu'ils soient tendre. Ajoutez les tomates coupées en morceaux, le thym, le laurier ; cuisez 3 mn. Ajoutez la farine, mélangez bien et cuisez 1 mn.

4 - Remettez le poulet dans la cocotte, mélangez. Assaisonnez avec le sel, le poivre et le piment d'Espelette. Couvrez la cocotte et laissez mijoter à feu doux en remuant de temps en temps, jusqu'à ce que le poulet soit tendre (20 mn environ). 10 mn avant la fin de la cuisson, ajoute le jambon de Bayonne découpé en lamelles. Servez chaud accompagné de riz.


Le petit plus... Pour la stérilisation, répartissez le poulet encore chaud dans des bocaux type le Parfait à joints ou capsules et stérilisez 1 h 30 mn à 100°C.


Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 5 août 2016

Pizza aux courgettes et au Sainte-Maure de Touraine selon Alain Ducasse

Pizza aux courgettes et au Sainte-Maure de Touraine  selon Alain Ducasse        



Mon mari a horreur des courgettes, pour lui en faire manger c'est la croix et la bannière ! Quelle ne fût pas ma surprise quand, il y a quelques jours, alors qu'il lisait un article il me dit : " ah tiens, des courgettes faites comme ça je veux bien en manger..."! Et il me montre une vidéo avec une recette de pizza signée Alain Ducasse, agrémentée de chèvre de Sainte-Maure de Touraine AOP . Je ne sais pas si c'est à cause du fromage qui vient de notre région (la Touraine) ou de la signature du chef que ses papilles ont été éveillées, en tout cas l'occasion était à saisir d'urgence ! Très motivé, il est allé acheter un Sainte-Maure de Touraine tandis que je préparais une pâte à pizza (il faut battre le fer quand il est chaud), puis je m'en suis allée cueillir des courgettes et du thym au jardin. Le temps aussi de préparer des pétales de tomates confits et le soir même nous avons dégusté cette excellente et très graphique pizza de Chef. Et bien croyez-le ou non Monsieur a a-do-ré (et moi aussi )!!! Comme quoi, il ne faut jamais désespérer... Allez je vous donne la recette !

 
Pour 4 personnes - Préparation : 20 mn - Cuisson : 1h30 mn +20 mn
 
1 pâte à pizza  de 400 g (recette ici)
Pétales de tomates confits 
3 tomates
huile d'olive
thym frais
sel, Poivre du moulin
sucre en poudre
Marmelade de courgette
4 courgettes vertes
1 bouquet de basilic
1 gousse d'ail
1 brin de thym
Garniture
1 oignon blanc
1 Sainte­-Maure de Touraine AOP frais  cendré
8 pétales de tomates confites
1 douzaine d' olives noires dénoyautées


1 - Ébouillantez les tomates quelques secondes. Pelez-les, coupez-les en quartier et enlevez les graines. Déposez-les sur une plaque munie de papier cuisson, arrosez-les d'un filet d'huile d'olive. Salez, poivrez et sucrez légèrement. Saupoudrez de thym et mettez au four à 90°C environ 1 h 30 mn.

2 - Rincez les courgettes. Détaillez deux courgettes en petits dés et le reste en fines rondelles. Effeuillez et ciselez le basilic. Faites chauffer un filet d'huile d'olive dans une sauteuse et faites revenir la brunoise de courgettes avec l'ail simplement incisé et le thym. Assaisonner de sel puis cuisez à couvert pendant 10 minutes. Écrasez les courgettes à la fourchette, ajoutez le basilic et mélangez.

3 - Préchauffez le four à 180 °C . Fariner légèrement le plan de travail et abaisser la pâte à pizza en rectangle sur 4 mm d'épaisseur. Déposez-la sur une plaque beurrée et enfournez 3 minutes . Étalez la marmelade de courgette sur la pâte et parsemez la moitié de l'oignon émincé dessus. Disposez le Sainte-­Maure de Touraine coupé en tranche en intercalant avec les rondelles de courgette et les tomates confites. Agrémenter du reste d'oignon et d'olives. Enfourner de nouveau pendant 15 à 20 minutes, le fromage doit légèrement blondir.

4 - Assaisonnez la pizza avec de la  fleur de sel, du poivre du moulin et un filet d'huile olive. Servez chaud.

 
Le petit plus... Nous avons dégusté notre pizza avec un verre de Touraine blanc bien frais.

Source : Le Point 
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 2 août 2016

Salade de fèves et morue , vinaigrette aux cebettes

Salade de fèves et morue , vinaigrette aux cébettes




Je continue avec ma saga des recettes made in Spain. J'ai épluché les magasines rapportés de Barcelone au printemps. Comme vous le savez, ce pays pratique le régime crétois ou méditerranéen, avec beaucoup de légumes, du poisson, des fruits et la merveilleuse et emblématique huile d'olive, indissociable de la gastronomie du pourtour méditerranéen. Cette salade trouvée dans le Cocina n° 103 est une très bonne illustration de ce "régime" : des fèves, de la morue pochée, une vinaigrette agrémentée de cébettes (oignons nouveaux) et de persil pour la fraîcheur et des tomates séchées à l'huile,  concentrées en goût, pour rehausser la salade. C'est parfait pour un repas du soir et, ici , elle a ravi nos papilles. Tout ce que j'aime !

Dans ma région Centre Val de Loire, les fèves ne sont pas des légumes "à la mode", mais j'ai la chance d'en trouver chez mon maraîcher à Guilly. Chaque printemps j'attends les première fèves fraîches, c'est incomparable, et même si elles demandent beaucoup de travail de préparation (écosser, cuire, peler), le jeu en vaut la chandelle ! Je vous conseille néanmoins de les préparer la veille. . De même pour la morue, il vaut mieux la laisser dessaler au moins 24 h avant la cuisson. Cuisez tout la veille, ainsi le jour même la salade est vite préparée.

Dans cette salade j'ai utilisé une huile d'olive extra vierge que ma fille m'a rapportée d'Andalousie du secteur de Jaèn (la plus grande région productrice d'olives au monde). Issue d'olives picual, cette huile a une saveur intense, légèrement amère et piquante : parfaite pour les salades et les salmorejos (soupe andalouse au pain et à la tomate), mais également pour les fritures.


Pour 4 personnes - Préparation : 35 mn - Cuisson : 10 mn


400 g de morue dessalée
400 g de fèves cuites et pelées
4 tomates séchées à l'huile
2 cébettes ou des oignons nouveaux avec la tige 
quelques brins de persil
huile d'olive de bonne qualité
vinaigre de Xérès
sel, poivre noir du moulin 


1 - Faites cuire 10 mn la morue dessalée dans de l'eau frémissante. Egouttez, laissez refroidir. Otez les arrêtes et effeuillez-la.

2 -  Egouttez et épongez les tomates sur un papier absorbant et coupez- les en lanières. Ciselez le persil et la cebette assez fin. Mettez-les dans un bol avec 3 cs d'huile d'olive et 1 cs de vinaigre de Xérès. Salez, poivrez, mélangez bien. 

3 - Répartissez les fèves dans 4 assiettes, ainsi que la morue et les tomates séchée. Arrosez avec la vinaigrette. Servez aussi tôt.

Le Petit plus... On trouve aussi de bonnes fèves déjà pelées et surgelées qui ne demandent que quelques minutes de cuisson. Même si elle ne valent pas les fraîches, elles sont parfaites pour les personnes pressées  et pour les envies de fèves hors saison.




Source : Cocina n°103 

 




Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 29 juillet 2016

Marmelade de cassis

Marmelade de cassis



Comme tous les été, le moment est venu d'engranger les réserves pour l'hiver... C'est le moment où je mets en marche mon mode fourmi. C'est parti pour la confection des confitures et des bocaux avec les récoltes du jardin. Je viens de faire de la confiture de cassis, celle-ci elle me rappelle mon adolescence ! C'est la première confiture que j'ai faite, je devais avoir 13 ou 14 ans, près de chez moi il y avait un jardin abandonné avec toute une haie de cassis qui poussaient tous seuls,  sans soins, dans les herbes. Un jour j'en ai eu assez de voir ces beaux fruits qui allaient être gâchés, alors j'ai mis mes bottes (à cause des vipères qui pullulent dans les alentours), j'ai pris un panier et je suis allée chiper des cassis... Ma mère était furieuse, elle refusait de les cuire, alors je me suis débrouillée toute seule et j'ai fait une bonne confiture qu'au final, toute la famille a dégustée. A l'époque on achetait des pains de 4 livres, on en  faisaient des tartines larges comme des assiettes et elles constituaient notre goûter. Avec une bonne couche de beurre, c'était un délice. Souvenir, souvenirs ! 

Quand j'ai planté des cassissiers dans mon jardin, j'avais cette anecdote en mémoire et, du coup, il me reste toujours ce petit goût d'interdit quand je fais cette confiture qui est l'une de mes favorites. Elle est super facile à faire et ne prend pas beaucoup de temps. Le plus long c'est de cueillir les fruits et d'enlever toutes les petites queues et les résidus de feuilles qui je joignent à la cueillette.


Pour environ 3 pots - Préparation : 20 mn - Maceration : 12 h - Cuisson 35 à 40 mn

1 kg de cassis
750 g de sucre cristallisé


1 - Lavez et égrenez les cassis. Dans un récipient inoxydable, mettez les fruits les fruits à macérer au moins 12 h (une nuit).


2 - Le lendemain, faites bouillir le mélange pendant 35 à 40 mn. Remuez de temps en temps. Pour savoir si  marmelade de cassis est à point, faites le test de l'assiette froide : prélevez une cuillère de confiture et déposez-la sur une assiette préalablement refroidie dans le freezer. Remettez-la quelques instants au froid, lorsque vous poussez la confiture avec le doigt et que la surface se ride, la confiture est prête ! Renouvelez cette opération autant de fois que ce sera utile jusqu'à la consistance requise. 

3 - Mettez dans des pots préalablement stérilisés 5 mn à l'eau bouillante, couvrez à chaud. 

 
Rendez-vous sur Hellocoton !