Pages

samedi 14 mars 2015

Irish apple crumble cake with blackberries

Irish apple crumble cake with blackberries



Le 17 Mars c'est la St Patrick, l'occasion d'aller faire un tour chez nos amis irlandais. Chez Donal Skehan, j'ai trouvé un joli gâteau crumble aux pommes auquel j'ai ajouté des mûres comme il nous suggère de le faire. Ses recettes sont toujours un enchantement pour le palais. Elles sont  le reflet d'un terroir authentique, sa cuisine de famille, mais aussi  des découvertes faites au cours de ses voyages culinaires ; avant tout de la simplicité et de la générosité. La recette que je vous propose aujourd'hui fait partie du Top 10 de ses  recettes irlandaises traditionnelles préférées. C'est un gâteau aux pommes très moelleux auquel le crumble sur le dessus donne un incroyable croustillant. Vous voulez goûter, suivez-moi !

 
Pour 6 à 8 personnes - Préparation : 15 mn - Cuisson : 40 - 45 mn


110 g de beurre + une noix pour le moule
150 g de sucre muscovado
2 gros oeufs bio
210 g de farine tamisée
1 cc de levure chimique
1 pincée de sel 
1cs de cannelle en poudre
300 g de pommes épluchées et tranchées fines
100 g de mûres fraîches ou surgelés

Pour le crumble : 
50 g de sucre vanillé
50 g de farine
50 g de beurre

1- Préchauffez le four à 180°C. Beurrez un moule rond à charnière avec le fond amovible de 20 cm de diamètre. Dans un grand bol à haut bords battez le beurre mou avec le sucre à l'aide d'un batteur électrique (ou au fouet), le mélange doit vite devenir plus clair. Ajoutez alors les oeufs l'un après l'autre et mélangez jusqu'à ce qu'ils soient bien intégrés.

2 - Ajoutez petit à petit la farine, la levure, le sel, la cannelle pour obtenir une pâte à gâteau épaisse. Ajoutez les pommes émincées et les mures, mélangez bien et versez dans le moule. Egalisez le dessus avec une spatule et tassez un peu pour qu'il n'y ait pas de trous dans la pâte.

3 - Pour le crumble, dans un saladier, mélangez du bout des doigts la farine, le beurre et le sucre vanillé pour obtenir un sable grossier. Répartissez-le sur la pâte et enfournez pour 40 à 45 mn. Vérifiez la cuisson du gâteau en y plantant un couteau dont la lame doit ressortir sèche. Sortez du four et laissez refroidir avant de démouler.

Le petit plus... Vous pouvez essayer la version tout pommes, avec plusieurs variétés de pommes ou bien poires et pommes. Si vous n'avez pas 50 g de sucre vanillé sous la main, remplacez-le par du sucre semoule. Je garde toutes les gousses de vanilles que j'utilise, je les lave et les sèche puis je les place dans un grand bocal avec du sucre, ainsi j'ai toujours du sucre vanillé à moindre coût sous la main.


Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 8 mars 2015

Muffins aux cassis

Muffins aux cassis

 


Délicieux avec le thé ou au petit déjeuner, vite un muffin ! Ceux-ci sont préparés avec des cassis du jardin que j'ai congelés, mais à la saison c'est encore meilleur avec des frais. ils sont légers, moelleux et bien gonflés.  Logés dans les jolies caissettes en papier offertes par mon amie Karine, ils prennent un air de fête printanière ! Je pose mes muffins refroidis dans les caissettes après la cuisson car ici, les garçons n'aiment pas que les petits gâteaux cuisent dedans ; il faut décoller le papier, ça les énerve ! :-)

Pour 4 personnes - Préparation : 15 mn - Cuisson : 35 mn


110 g de beurre
110 g de sucre
2 oeufs
1 yaourt nature
220 g de farine
1 sachet de levure chimique
200 g de cassis frais ou surgelés





1 - Dans un saladier, mélangez le beurre ramolli avec le sucre en poudre. Ajoutez les oeufs et le yaourt, mélangez énergiquement au fouet pour obtenir une préparation bien lisse. Ajoutez la farine et la levure chimique. Mélangez à la spatule en ajoutant les cassis.

2 - Beurrez des moules à muffins. Versez la pâte dans les moules aux deux tiers. Mettre au four à 180°C et laissez cuire 35 mn. Démoulez les muffins après quelques minutes et laissez refroidir sur une grille avant de déguster.



Le petit plus... En fonction des saisons, variez les fruits rouges ou mélangez-les.

Source : Cookies, muffins et brownies - Saep Editions
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 6 mars 2015

Kohlrouladen

Kohlrouladen (roulades de chou) 


Dans notre famille il y a un nouveau venu ! Non je n'ai pas eu de bébé (pfff), pas de nouveau chat non plus... J'ai un "gendre" , il est allemand et il est très gentil avec sa belle-maman qui aime cuisiner ; à Noël, il a eu la bonne idée de m'offrir un recueil de cuisine de son pays. Vu que je ne pratique pas la langue de Goethe, le livre est en anglais. Je dois dire que la cuisine allemande était un vrai mystère pour moi, je n'aurais pas su citer un seul plat typique de ce pays, à part les habituels clichés saucisses et pommes de terre (qui font en effet partie du quotidien). En fait, je m'aperçois que nos cuisines respectives sont assez similaires, dans le style cuisine de terroir, parfois assez proche de la cuisine anglaise avec des sauces au raifort, des rôtis de porc cuits avec la couenne et une sorte de saucisse par région... 

Il y a aussi le chou qui fait partie intégrante de cette cuisine, enfin tous les choux et en particulier le chou kale (grünkhol) qui est consommé depuis  des décennies dans le nord de l'Allemagne (là-bas pas ce n'est pas un aliment "fashion" comme chez nous ces derniers temps...), longuement cuisiné avec du lard dans un bouillon et servi avec des saucisses et des pommes de terre. J'ai testé, c'est très bon (Tim nous en a rapporté un bocal), je vous en reparlerai.

Bon voilà vous en savez un peu plus ! Aujourd'hui je vous propose des kohlrouladen, roulade de chou littéralement.  C'est assez proche de nos choux farcis, mais en portions individuelles et la farce est agrémentée de moutarde forte (j'ai utilisé de la moutarde allemande, mais la Dijon est parfaite), Franchement c'est très bon et c'est une cuisine saine car très peu de matière grasse ajoutée. En plus ils sont jolis ces petits paquets de choux non ?

Pour 6 à 8 personnes - Préparation : 30 mn - Cuisson :60 mn


1 gros chou vert (1, 5 kg) ou 1 blanc (les feuilles seront plus lisses)
1 tasse à thé de mie de pain rassis
20 cl de lait
130 g de boeuf 
200 g de veau
250 g de chair à saucisse
1 oignon
1 cc de moutarde forte
1 oeuf
50 cl de bouillon de boeuf dégraissé
4 cs d'huile de tournesol
sel, poivre noir du moulin



1 - Faites bouillir de l'eau dans une grande marmite pouvant contenir votre chou entier. Salez l'eau. Lavez le chou et évidez le centre en découpant le trognon en cône avec un grand couteau pointu. Plongez-le tout entier dans l'eau, laissez frémir au moins 10 mn, jusqu'à ce que les premières feuilles se détachent toutes seules. Sortez-les au fur et à mesure de l'eau et posez-les sur un linge propre pour les égoutter. Procédez ainsi jusqu'à ce que toutes les feuilles soient tendres.
2 - Mettez la mie de pain à tremper dans le lait. Pendant ce temps, hachez ensemble toutes les viandes et l'oignon épluché. Dans un saladier déposez votre farce, ajoutez-y la mie de pain bien égouttée (pressez entre vos mains), la moutarde et l'oeuf. Salez, poivrez, mélangez bien.


3 - Dans une assiette, disposez l'une sur l'autre 2 feuilles de chou égouttées (jusqu'à 3 si elles sont fines), retirez les côtes si elles vous paraissent trop grosses et gênent pour le pliage. Déposez une portion de farce au centre, repliez ensuite les deux côtés, puis roulez les feuilles bien serrés (même technique que pour les nems) mais avec précaution pour ne pas les percer. Ficelez. J'ai choisi de faire des boucles et non des noeuds pour les retirer plus facilement.

4 - Faites chauffer l'huile dans une grande poêle et déposez-y les roulades pour les faire dorer de tous côtés, procédez à feu moyen pour ne pas les brûler. Retournez -les avec précaution afin de ne pas entailler les feuilles de chou. Ensuite  disposez tous les kohlrouladen dans un plat allant au four, versez le bouillon et couvrez le plat d'une feuille de silicone eou de  papier d'aluminium. Enfournez à 180 °C pour 45 mn. Servez chaud avec des pommes de terre à la vapeur ou de la purée.


Le petit plus... Pour la farce vous pouvez mettre la viande que vous voulez. Personnellement,  j'ai fait un mélange avec ce que j'avais dans mes réserves. La recette originale ne contenait que du boeuf.










Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 24 février 2015

Saucisse de Morteau en brioche

Saucisse de Morteau en brioche


Voilà une recette que je fais depuis longtemps, depuis que j'ai une machine à pain (MAP) en fait. Avant, je n'osais pas faire des brioches, les pâtes levées étaient un mystère pour moi. Pour optimiser l'utilisation de ma machine, j'ai acheté plusieurs livres de recettes dédiés aux MAP et c'est dans l'un d'entre eux que j'ai trouvé la saucisse en brioche. Avec la MAP c'est tout fastoche, on met le programme pâte et on attend. Par contre je ne fais jamais cuire dedans, je cuis au four traditionnel. J'ai eu la chance d'avoir des saucisses de Morteau primées au Concours Général Agricole de 2014, et ça j'adooore. Un vrai produit artisanal de terroir, plein de goût ! Si vous voulez en apprendre plus sur cette belle spécialité de Franche-Comté allez voir là : saucisse de Morteau.com

Le diamètre de ma Morteau était un peu petit pour la quantité de brioche utilisé, j'aurais dû enlever un peu de pâte... Ceci dit,  le résultat satisfaisant car la brioche est moelleuse avec une mie très aérée et cette Morteau médaillée d'or une pure merveille ! Nous l'avons dégustée tiède avec une salade bien assaisonnée et additionnée de dés de comté (pour rester dans la note régionale). 

En prenant des saucisses plus petites, on peut faire deux brioches qui pourront être servie lors d'un apéritif dînatoire. Vous voyez, maintenant, les brioches et moi c'est une grande histoire d'amour ;  je maîtrise (je les fais même à la main si nécessaire)... Je vous montre ?

Pour 6 à 8 personnes - Préparation : 15 mn - Repos : 2 x 2 h + 30 mn - Cuisson : 3o mn


500 g de farine bio T65
1 cc 1/2 de sel fin
1 cs de sucre en poudre
3 oeufs + lait = 280 ml
120g de beurre
20 g de levure fraîche de boulanger émiettée (ou 2 cc de levure de boulanger déshydratée) 

pour la dorure : 1 jaune d'oeuf + un peu de lait


1 - Cassez les  oeufs un par un et versez-les dans un verre mesure, complétez avec du lait jusqu'à obtenir 280 ml en tout. Placez tous les ingrédients dans la cuve de la MAP dans l'ordre donné dans la liste ci-dessus. Mettez le programme "pâte". Il dure environ 2h. Sinon faites un pétrissage dans la cuve du robot 5 à 6 mn ou à la main 20 mn. Formez une boule que vous laisserez lever dans un endroit tiède dans un un récipient couvert d'un linge propre,,jusqu'à ce que la pâte double de volume, entre 1 h  30 et 2 h.

2  -  Pendant ce temps, faites cuire la saucisse de Morteau,  sans la piquer, dans un grand volume d'eau frémissante pendant 30 mn (feu doux). Egouttez ,  séchez et laissez refroidir. Quand le programme est terminé, la pâte est bien levée. Sortez-la de la cuve délicatement (ou récupérez votre pâte levée dans un récipient) et posez-la sur un plan de travail fariné légèrement. Façonnez rapidement une boule que vous laisserez reposer 30 mn sous un linge humide. 


3 - Ensuite avec la paume de vos mains étalez délicatement la pâte de façon à former un rectangle de taille adéquate pour enroulez la Morteau. Posez la saucisse au milieu et fermez la pâte en soudant bien les bords et les extrémités. Déposez la brioche dans un moule à cake beurré d'une taille correspondante, la soudure en dessous. Laissez lever dans un endroit tiède recouvert d'un torchon au moins 1 h 30, la pâte doit doubler de volume.

4 - Préchauffez votre four à 200°C. Mélangez le jaune d'oeuf avec un peu de lait et dorez-en la brioche à l'aide d'un pinceau. Enfournez de suite pour une trentaine de minutes, si vous trouvez que le dessus brûnit trop vite n'hésitez pas le couvrir d'une feuille de silicone ou de papier d'aluminium. Laissez au moins reposer une heure sur une grille avant de déguster la brioche tranchée avec une bonne salade verte au comté.


Le petit plus... On peut remplacer la saucisse de Morteau par un saucisson de Lyon à cuire.
Source : "Variations autour de la machine à pain" de Rébecca Pugnale aux éditions Romain Pages
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 17 février 2015

Colverts aux clémentines à l'aigre-doux


Colverts aux clémentines à l'aigre-doux


Je vous l'ai dit déjà, je crois, je vis non loin de la Sologne. De ce fait, j'ai toujours du gibier au congélateur (j'ai des amis chasseurs). Pour accomoder des colverts j'ai pensé à cette jolie petite recette qui met du peps dans les jours gris que nous avons en ce moment. Les agrumes et le canard c'est une histoire d'amour réussie ; pour varier j'ai remplacé les traditionnelles oranges par des clémentines et j'ai fait une préparation en aigre-doux. J'en ai encore l'eau à la bouche... Pour une fois je n'ai pas beaucoup de photos à vous proposer, j'ai perdu mon dossier (mon disque dur externe a grillé)... Mais suivez-moi que je vous explique comment cuisiner cec canards !



Pour 4 personnes - Préparation : 35 mn - Cuisson : 55 mn




2 canards colvert
4 cuillères à soupe de vinaigre de vin blanc
4 clémentines
2 verres de vin blanc moelleux
2 branches de thym
2 feuilles de laurier
1/2 l de fond de volaille
2 cuillères à soupe de miel d'acacia
1 cuillère à café de graines de coriandre dans un nouet de mousseline
huile
40 g de beurre
40 g de farine
2 gousse d'ail 
sel, poivre

1 - Salez et poivrez les canards à l'extérieur et à l'intérieur. Garnissez l'intérieur avec le thym et le laurier. Hachez l'ail et épluchez les mandarines et laissez-les entières. Hachez quelques zestes, la valeur d'1/2 cuillère à café. 

2 -  Saisissez les canards dans une cocotte avec l'huile. Laissez-les colorer 3 minutes sur toutes les faces, en les retournant avec une fourchette. Ajoutez la coriandre, l'ail haché et le miel. Ajoutez les mandarines dans la cocotte. Déglacez avec le vinaigre et laissez réduire aux 3/4. Ajoutez les zestes, le vin blanc et le fond de volaille. Arrosez les mandarines et les canards de ce jus et faites cuire l'ensemble 20 minutes à feu doux.

 3 - Égouttez les canards une première fois, vérifiez la cuisson avant de détacher les filets le long des os avec un couteau, ils doivent être rosés. Réservez-les au chaud. Remettez à cuire le reste des canards (carcasses et cuisses) dans la cocotte. Laissez mijoter à couvert 35 minutes à feu doux. 

4 - Préparez un beurre manié en mélangeant à la fourchette, le beurre et la farine. A la fin de la cuisson, égouttez les canards, puis découpez-les. Réservez au chaud. Faites bouillir la sauce quelques minutes pour qu'elle réduise, écrasez légèrement les mandarines à la fourchette et ajoutez le beurre manié en remuant énergiquement avec un fouet. Rectifiez l'assaisonnement. Servez chauds les filets et les cuisses des canards accompagnés de la sauce aux mandarines. Pour servir, accompagnez de riz thaïe nature.

Le petit plus... Vous pouvez aussi cuire une belle canette fermière ou des perdrix en lieu et place des colverts.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Petits beignets à la confiture

Petits beignets à la confiture



C'est Mardi Gras ! Faites-vous plaisir avec ces jolis beignets en taille mini, fourrés à la confiture !!! J'ai déniché cette recette dans le n° de Février 2013 du magazine Saveurs.   Ces jolis petits petits beignet bien joufflus et tous dorés m'ont tout de suite attiré l'oeil et comme il y a des amateurs à la maison, je me suis lancée...Ils n'ont pas fait long feu, certains ont été dévorés avant même d'être garnis de confiture, juste avec du sucre ils étaient parfaits. Je pense que cette recette s'inspire des boules de Berlin puisqu'elle se fait avec une pâte levée. La différence c'est la taille des beignets : 5 cm de diamètre, c'est parfait on en mange moins à la fois ;-) !

Pour 4 personnes - Préparation : 10 mn - Repos : 2 h 45 mn - Cuisson : 15 mn


350 g de farine - 15 cl de lait tiède - 2 oeufs -
1 sachet de levure de boulanger déshydratée - 25 g de sucre en poudre + un peu pour décorer - 1 pincée de sel - le zeste râpé d'un citron non traité - 25 g de beurre mou - huile de friture - confitures au choix (pour moi mûre et abricot)
 


1 - Dans la cuve d'un robot mini d'un crochet pétrisseur (ou dans un saladier si vous le faites à la main, comme moi), versez la farine, le levure, le sucre, le sel et le zeste de citron râpé. Ajoutez le lait tiède et pétrissez juste pour mélanger. Ajoutez les oeufs entiers et battus et mélangez à nouveau pour obtenir une pâte bien homogène. Incorporez le beurre coupé en parcelles et pétrissez au moins 5 mnjusqu'à ce que la pâte soit bien élastique. Couvrez la pâte avec un torchon propre et laissez lever dans un endroit tiède au moins 2 heures.


2 - Aplatissez la pâte à la main et pétrissez encore une minute pour bien enlever les bulles. Etalez la pâte au rouleau sur un plan de travail légèrement fariné pour obtenir une épaisseur de 5 mm. Découpez des ronds avec un emporte-pièce de 5 cm de diamètre et déposez-les sur une planche farinée, couvrez avec le torchon et laissez lever encore 45 mn.


3 - Faites chauffer l'huile dans une friteuse et quand elle est bien chaude faites un essai avec un beignet, il ne doit pas colorer trop vite et sera cuit en 3 mn. Il doit rester blond. Quand vous avez trouvé la bonne température vous pouvez plonger plusieurs beignets à la fois et quand ils sont cuits passez-les tout de suite dans du sucre en poudre. Laissez-les tiédir sur un papier absorbant puis garnissez-les de confiture à l'aide d'une poche à douille.
Le petit plus... Ces beignets sont très bons aussi encore chauds et juste sucrés.

Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 7 février 2015

Tortilla de courgettes et poireaux à l'origan

Tortilla de courgettes et poireaux à l'origan



Jamais je n'aurais pensé à mélanger des courgettes et des poireaux dans une tortilla, mais j'ai trouvé cette recette toute simple dans le Saber Cocinar (magazine de cuisine espagnol) de Janvier que j'ai rapporté de Barcelone! Je suis toujours à l' affût de plats complets et sains pour mes déjeuners de la semaine. Le midi j'en profite pour manger toutes les choses que j'aime et que monsieur déteste, comme les courgettes... Il n'est pas fan de tortillas non plus ("qui ne sont pas de vraies omelettes", pfff... normal il est berrichon, lui...). J'ai donc fait d'une pierre deux coups ! Agréable mélange avec de l'origan pour la touche méditerranéenne et une pointe d'ail pour relever, ce plat vous changera de l'ordinaire tout en restant économique. Vous le dégusterez accompagné d'une salade de laitue, oignons émincés et betteraves rouges avec une vinaigrette à l'huile d'olive.

Pour 4 personnes - Préparation : 10 mn - Cuisson : 30 mn


6 oeufs
3 courgettes moyennes bio
3 poireaux
1 cs d'origan séché
1/2 gousse d'ail dégermée
huile d'olive
sel, poivre


1 - Lavez les courgettes et détaillez-les en petits dés sans les éplucher. Nettoyez les poireaux et détaillez les parties blanches en rondelles (gardez le vert pour un faire un potage ou une garniture aromatique). Faites-les suer dans une cuillère d'huile d'olive pendant jusqu'à ce qu'ils soient bien tendres. Dans une autre poêle faites revenir les dés de courgettes dans un peu d'huile à feu moyen, ils doivent rester un peu croquants. Salez les deux préparations. 

2 - Préchauffez le four à 180°C. Battez les oeufs entiers dans un saladier avec l'ail haché et l'origan, poivrez. Versez-y les courgettes et les poireaux, mélangez et rectifiez l'assaisonnement si nécessaire. Faites chauffer un peu d'huile dans une poêle antiadhésive qui peut passer au four, versez la préparation dans la poêle et laissez cuire quelques minutes à feu moyen. Ensuite, mettez la poêle au four pour faire cuire le dessus de la tortilla, elle doit être dorée légèrement. Servez aussitôt avec une salade de laitue et betteraves rouges.


Le petit plus... Pour varier la recette vous pouvez ajouter des dés de fromage de chèvre et de la menthe dans votre tortilla.
Rendez-vous sur Hellocoton !