Pages

lundi 17 novembre 2014

Gnocchis de butternut à la Fourme d'Ambert et aux noix

Gnocchis de butternut à la Fourme d'Ambert et aux noix


Comme tous les ans à cette période, je reçois d'un ami de mon père des pleines caisses de courges. La semaine dernière j'en ai fait de la marmelade aux pommes et aux agrumes (voir ici la recette), aujourd'hui je vous propose une recette salée. J'ai déjà fait des gnocchis dans ce blog (ici) en voici une nouvelle variante avec une sauce bien crémeuse à la Fourme d'Ambert avec des noix concassées et de petits morceaux de Fourme "crus", franchement ici on s'est régalés ! C'est un plat un peu typé, je vous l'accorde, réservé aux amateurs de fromage à pâte persillée. Si c'est votre cas, alors suivez-moi, je vous dis tout !

Pour 4 personnes - Préparation : 45 mn – cuisson: 6o mn + 2 mn par «fournée» - repos: 30 mn
 
1 courge butternut
2 cs d'huile d'olive
1/2 cc de noix de muscade râpée
200 g de farine
1 jaune d'oeuf
25 cl de crème liquide
150 g de Fourme d'Ambert
1 poignée de cerneaux de noix
sel, poivre noir du moulin





1 -  Préchauffez votre four à 180 °C. Coupez la courge en deux dans le sens de la longueur, ôtez les pépins et la chair fibreuse du coeur. Badigeonnez-la d'huile d'olive, salez et poivrez. Placez les deux moitiés de courge sur une plaque à four et enfournez environ une heure (vous pouvez aussi la faire cuire à la vapeur 15 mn en dés). Laissez tiédir puis séparez la chair de la peau et mixez-la. S'il reste de l'eau dans  cette  purée, séchez-la en la faisant chauffer dans une casserole à feu moyen en remuant sans arrêt. Laissez refroidir.

2 -  Dans la chair de courges - j'en ai obtenu 450 g - ajoutez le jaune d'oeuf,  la noix de muscade et la farine. Rectifiez l'assaisonnement en sel et poivre et pétrissez jusqu'à obtention d'une pâte lisse et homogène, rajoutez un peu de farine si nécessaire. Couvrez d'un torchon propre et laissez reposer à température ambiante 30 mn.

 3 – Sur un plan de travail bien fariné, posez la pâte reposée, prenez-en un morceau et roulez-le en boudin fins et long de 1,5 ou 2 cm de diamètre environ. Débitez-le en tronçons de 2 cm que vous déposerez sur une plaque munie de papier sulfurisé en évitant  qu'ils se touchent. Continuez jusqu'à épuisement  de la pâte et placez au frais en attendant la cuisson.

 4 – Au moment du repas, dans une casserole, faites chauffer la crème liquide. Ajoutez-y 100 g de Fourme d'Ambert coupée en morceaux, faites fondre le fromage en remuant bien. Poivrez généreusement. Gardez au chaud. Dans une grande casserole portez de l'eau salée à ébullition, baissez un peu le feu pour maintenir une petite ébullition . Plongez-y les gnocchi par petites quantité 1 à 2 mn, ils remontent à la surface quand ils sont cuits. Sortez-les de l'eau avec une écumoire et posez-les sur un grand plat avec un torchon plié en 4 pour absorber l'eau (ou du papier absorbant).

5 – Servez les gnocchis sans attendre dans 4 assiettes avec la sauce au fromage. Répartissez les cerneaux de noix concassés ainsi que le reste de Fourme d'Ambert coupée en petits morceaux. Donnez un tour de moulin à poivre et dégustez chaud.


Le petit plus... Ce plat est l'accompagnement parfait d'un rôti de veau ou de porc.


Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

Betty a dit…

Voilà une recette qui me plait bien avec ces températures là!

Isabelle Bonneau a dit…

Oui c'est de la vraie comfort food !

morgan a dit…

Essayés la semaine dernière, c'est très bon ! Je n'ai même pas fait de viande à côté, tout seul ça va très bien.

missoaz a dit…

Cette recette est démente ! toute ce qu'il faut pour un soir d'hiver réconfortant